[PDF] conomie des Ressources Naturelles et de l'Environnement publié par Clinique Informatique le, 05/08/2013  
 
www.filenoox.com 0
Se déconnecter
Ici: Accueil=>PDF:>Lecture:>Économie des Ressources Naturelles et de l'Environnement...

... 

Économie des Ressources Naturelles et de l'Environnement

Économie des Ressources Naturelles et de l'Environnement

L’économie de l'environnement est une branche de l'économie qui traite d'un point de vue théorique des relations économiques entre les sociétés humaines et l'environnement.

Elle constitue un champ voisin, mais distinct, de l'économie écologique.

2. Télécharger le document

Économie des Ressources Naturelles et de l'Environnement
Cliquez: Économie des Ressources Naturelles et de l'Environnement

CONTEXTE ET APPROCHE CONOMIQUE


L'mergence du concept



De l'effet de serre au recul de la biodiversit en passant par la pollution sous ses formes multiples, la question environnementale a aujourd'hui totalement investi le champ de la discipline conomique. Cette rvolution culturelle dbute dans les annes 1970 avec la prise de conscience cologique qui suit la mdiatisation des premires grandes pollutions.

Les conomies mondiales prennent progressivement la mesure du cot environnemental de l'exploitation des ressources et de la croissance associe au PIB : il s'agit d'une mutation profonde de la perception de l'environnement jusqu'alors peu concerne par les impacts environnementaux.

L'environnement biophysique par le biais des sciences de l'cologie et de l'activit terrestre est associ des systmes et des cycles dans l'habitat. Ceux-ci indiquent des seuils et des limites tant en approvisionnement (sur-exploitation des ressources naturelles comme le ptrole ou les rserves halieutiques) qu'en dbouchs (pollution des nappes phratiques, par exemple). Des modles de croissance conomique, en tant que consquence de l'activit humaine, ont manifestement un impact ngatif dmontr sur l'environnement.

Cette prise de conscience est rcente dans les cultures modernes. L'tymologie du terme conomie (de oikos, la maison et de nomos, la rgle) tmoigne d'une volont de gestion efficace de la maison, c'est--dire l'habitat dans la biosphre, et renvoie celle de l'cologie (de oikos, la maison et de logos, l'tude).

Si la pense des Physiocrates ou des classiques liait sans ambigut l'conomie la raret des ressources naturelles, la thorie no-classique n'a retenu de la raret que sa dimension financire et a occult son possible puisement.

Ainsi la premire vritable rencontre de l'conomie et de l'cologie (constitue en science) intervient probablement en 1968 au sein du rapport du Cercle de Rome, intitul Les limites de la croissance . Ce texte alarmiste sur les limites des rserves nergtiques marque la redcouverte du concept environnement par la thorie no-classique.

L'homme, la nature et la technique



Sans entrer dans une tude approfondie et certainement philosophique des rapports entre l'Homme et la nature, on peut noter une volution culturelle qui passe d'une totale dpendance de l'Homme la nature, par les fruits et la crainte des alas climatiques pour les tribus de chasseurs-cueilleurs, l'apparente indpendance de l'homme moderne par l'exploitation des ressources naturelles.

Ce dernier a longtemps cru pouvoir totalement s'affranchir de son milieu en le transformant, en le domestiquant, voire en l'asservissant, grce au developpement d'idologies, grce aux progrs techniques. Descartes affirmait ainsi que les hommes pouvaient se rendre comme matres et possesseurs de la nature .

De ce point de vue, l'environnement devient ce qui est autour et ncessaire l'humain, ce qui lui est tranger et par un glissement de sens ce sur quoi l'homme ne peut agir. Comme nous l'avons vu, il est faux de croire que l'activit humaine n'interagit pas avec l'environnement : source et dbouch de l'activit conomique, la nature existe avec l'espce humaine et non pas malgr l'homme. En s'excluant de la nature, l'humain fausse sa perception, sa pense, ses valeurs, son rle, son analyse de la situation et perturbe profondment l'habitat. L'objectif de l'conomie de l'environnement

C'est dans cette perspective particulire de l'volution de la culture de l'espce que s'est labore cette expression que certains qualifient d'oxymore voire d'absurdit : l'conomie de l'environnement. Son objectif est d'intgrer les valeurs cologiques de l'environnement dans le cadre particulier de l'conomie et plus prcisment des sciences conomiques et sociales. Ce que les conomistes no-classiques avaient rejets hors de leur champ de vision, probablement inconsciemment, l'conomie de l'environnement cherche l'inclure.

L'conomie de l'environnement est la recherche d'une efficacit nouvelle et relle qui intgre les interactions entre les intervenants mais aussi entre les interventions humaines et l'environnement (au sens large). Cette nouvelle orientation n'est pas exclusive de l'ancienne vision conomique : il s'agit au contraire de btir avec l'conomie traditionnelle un difice qui tiennent compte de la valeur cologique et des variables environnementales.

Cette volution n'est pas neutre : elle suppose un certain nombre d'hypothses de base et surtout elle ncessite de redfinir des notions centrales de l'conomie : le bien-tre des individus, la production et l'utilisation des ressources. Dans l'conomie no-classique, le bien-tre tient compte de la consommation de biens marchands.

En conomie de l'environnement, il faut y ajouter la valeur que les individus confrent leur environnement dans un cadre de vie, et finalement sa valeur rel et symbolique souvent impossible montiser. La production et l'utilisation globale des ressources biotiques et abiotiques est aussi une corrlation inclure dans l'volution de l'architecture conomique btie.

Thorie conomique et environnement



L'conomie, du moins sa version no-classique, s'intresse aux optima (ou optimums), c'est--dire la meilleure allocation des ressources rares usages alternatifs, compte tenu des prfrences des agents conomiques, rsumes dans une fonction d'utilit. Par exemple, l'optimum de Pareto est certainement l'un des outils les plus utiliss de la science conomique : il consiste se trouver dans une situation telle que toute amlioration du bien-tre d'un individu (ou d'une catgorie d'individus) ne peut se faire qu'au dtriment d'un autre individu (ou d'une autre catgorie d'individus). Dit autrement, l'optimum de Pareto est une situation o toute l'allocation initiale a t rpartie. ce titre, c'est une situation de rfrence de la thorie conomique, dans la mesure o il est possible de dterminer un optimum de Pareto, condition de respecter le caractre concurrentiel des marchs et de laisser le systme de prix oprer les ajustements.

Pourtant l'quilibre marchand n'est pas ncessairement optimal d'un point de vue social ou environnemental. La recherche de l'optimum se droulant dans le cadre strict des changes marchands, certains effets qui ne sont pas affects d'une valeur, sont compltement carts de la recherche d'efficacit alors mme qu'ils sont susceptibles d'affecter l'utilit des agents conomiques. C'est prcisment le cas lorsque l'on occulte la dimension particulire que constitue l'environnement : ce sont des effets externes, sous-entendus l'change marchand, aussi appels externalits. Ces externalits peuvent tre positives et amliorer le bien-tre des agents. Mais elles peuvent aussi avoir une valeur ngative si elles rduisent le bien-tre sans compensation financire (cas des riverains d'un aroport : ils souffrent de la pollution sonore et de la baisse de la valeur marchande de leurs biens immobiliers si l'aroport enregistre une croissance du trafic qui gnre des revenus d'exploitation supplmentaires.

Prenons un exemple : une entreprise produit de l'lectricit partir de charbon. Elle fournit son lectricit un certain prix ses consommateurs. Si elle peut se fournir en charbon un prix infrieur, elle pourra rpercuter cette baisse sur son prix de vente. Or ce charbon est moins cher car il est de moins bonne qualit : il contient en proportion non ngligeable du soufre. La combustion de ce charbon de mauvaise qualit, s'il permet une amlioration du bien-tre des consommateurs par la rduction du prix, elle se traduit par une baisse de la qualit de l'environnement (pluies acides, en l'occurrence) : cette baisse n'est pas naturellement intgre l'change marchand. Il faut la rintgrer c'est--dire internaliser les effets externes, ces derniers crant des inefficacits. En simplifiant la formulation, il est ncessaire d'inclure dans les prix les dgradations environnementales (pollution, sur-exploitation) qui, sinon, seraient ignores.

Notons ds prsent que l'conomie de l'environnement fait la part belle un quilibre particulier : l'optimum de pollution. En effet, que signifie internaliser les effets environnementaux , si ce n'est trouver un quilibre tel, qu'en tenant compte de la variable environnementale, on obtient un quilibre de Pareto. Dit autrement, en grossissant le trait, je ne peux plus amliorer le bien-tre des individus sensibles la variable environnementale sans lser un autre groupe d'individus. Cet optimum de pollution (qui dbouchera, on le verra plus loin, sur les marchs de droits polluer) est souvent la critique la plus importante formule par les cologistes contre l'conomie de l'environnement.

Principes fondateurs



La notion mme d'optima dpend de la possibilit d'un choix : qui dois-je intgrer dans ma recherche d'optimum ? qui dois-je dfendre et contre quoi ? Comme nous l'avons soulign en introduction, l'conomie de l'environnement est intimement lie aux politiques conomiques et au choix qui en dcoulent. Ces choix doivent se formuler de la faon la plus objective possible et doivent, ce titre, se fonder sur des principes indniables.

Les choix dbouchent sur des rsultats. Les rsultats sont mesurs par des concepts forgs par lconomie orthodoxe. Par exemple, lutilisation du concept de valeur ajoute dans le paradigme classique na jamais pris en compte lempreinte cologique que Mokhtar Lakehal dfinit, dans Le Grand Livre de lEconomie contemporaine, comme lindicateur cens alerter les tats et nations sur un danger : lappauvrissement acclr des richesses du sol et du sous-sol. Tous les prlvements effectus dans la nature par lhomme pour satisfaire ses besoins croissants ne sont pas renouvels entirement, pour diverses raisons.

En raison du mode de vie occidental qui sest universalis, depuis les annes soixante-dix, les quantits de ressources prleves chaque anne sont suprieures aux capacits de la nature se rgnrer. Par exemple, certains consommateurs ne savent peut-tre pas que sous la pression de la demande mondiale de bois (donc de leurs besoins), le rythme de dboisement des forts dpasse dangereusement celui du reboisement. Les consquences sont nombreuses : inondations, coules de boue, disparitions despces vgtales et animales, bouleversement climatique, etc. Lempreinte cologique est en quelque sorte la trace que lhomme laisse dans la nature aprs chacun de ses passages.

Seuls les cyniques ne veulent pas savoir que toute dforestation aura des consquences et que tout puisement dune ressource affectera la structure des prix sur les marchs. Quest-ce quun cynique ? Cest un homme qui sait le prix de toute chose, mais qui ne connat la valeur de rien , disait Oscar Wilde (Lventail de Lady Windermere) .

LIRE CES LIVRES


1. Ministre de l'cologie et du Dveloppement Durable, (2003), Rapport conomie de lenvironnement en 2003
2. Ministre de l'cologie et du dveloppement durable, Entreprises et environnement. Rapport la commission des comptes et de l'conomie de l'environnement. La documentation franaise. 2004.
3. Olivier Beaumais et Mireille Chiroleu-Assouline, conomie de l'environnement, Amphi Bral, 2002
4. Gilles Rotillon, L'conomie des ressources naturelles, Repres La Dcouverte, 2005
5. Annie Valle, L'conomie de l'environnement, Points Le Seuil, 2002
6. Philippe Jurgensen, L'conomie verte, Odile Jacob, 2009
7. Chantal et Alain Mamou Mani, La Vie en Vert, le mariage de l'conomie et de l'cologie, Payot, 1992


Ce document PDF n'a pas des questionnaires...


Commantaires et Questions


Commentaires

Il n y a aucun commentaire , vous pouvez le publier...

AVEZ-VOUS UNE QUESTION OU UN COMMENTAIRE?

Mise en forme 

Votre commentaire

Options de modération

NB: Vous ne pouvez pas commenter ou poser des questions à cette pdf car vous n'etes pas connecté...CONNEXION RAPIDE


*******************************